La Bouture

Accueil > Banque de documents > Chagrin d’école

Chagrin d’école

jeudi 19 octobre 2017

Dans ce roman, Daniel Pennac entremêle souvenirs autobiographiques et réflexions sur la pédagogie et les dysfonctionnements de l’institution scolaire, sur la douleur d’être cancre et la soif d’apprendre, sur le sentiment d’exclusion et l’amour de l’enseignement. Entre humour et tendresse, analyse critique et formules allant droit au but.

« Nos « mauvais élèves » (élèves réputés sans devenir) ne viennent jamais seuls à l’école. C’est un oignon qui entre dans la classe : quelques couches de chagrin, de peur, d’inquiétude, de rancœur, de colère, d’envies inassouvies, de renoncement furieux, accumulées sur fond de passé honteux, de présent menaçant, de futur condamné. Regardez, les voilà qui arrivent, leur corps en devenir et leur famille dans leur sac à dos. Le cours ne peut vraiment commencer qu’une fois le fardeau posé à terre et l’oignon épluché. Difficile d’expliquer cela, mais un seul regard suffit souvent, une parole bienveillante, un mot d’adulte confiant, clair et stable, pour dissoudre ces chagrins, alléger ces esprits, les installer dans un présent rigoureusement indicatif. »

« Gardons-nous de sous estimer la seule chose sur laquelle nous pouvons personnellement agir… : la solitude et la honte de l’élève qui ne comprend pas, perdu dans un monde où tous les autres comprennent. Nous seuls pouvons le sortir de cette prison-là, que nous soyons ou non formés pour cela. Les professeurs qui m’ont sauvé – et qui ont fait de moi un professeur – n’étaient pas formés pour ça. Ils ne se sont pas préoccupés des origines de mon infirmité scolaire. Ils n’ont pas perdu de temps à en chercher les causes, et pas davantage à me sermonner. Ils étaient des adultes confrontés à des adolescents en péril. Ils se sont dit qu’il y avait urgence. Ils ont plongé. Ils m’ont raté. Ils ont plongé de nouveau, jour après jour, encore et encore… Ils ont fini par me sortir de là. Et beaucoup d’autres avec moi. Ils nous ont littéralement repêchés. Nous leur devons la vie. »

D’autres (longs) extraits sur celien.

Un livre roboratif pour les jours où l’on sent la motivation faiblir.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Saisir un ou des mots dans le champ ci-dessus pour effectuer une recherche en texte libre.

ET: ajoutez des critères supplémentaires sur les types de contenus pour affiner vos résultats ...

ET: affiner en choisissant une thématique ...

ET: un mot-clé spécifique.

Tous ces choix sont optionnels, vous pouvez bien sûr ne saisir qu'un mot, voire seulement un type de contenu.

Fonctionnement du moteur de recherche de ce site

La casse (minuscule/majuscule) des mots recherchés est indifférente.
Les accents ne sont pas pris en compte (« déjà » ou « deja », retourneront à l’identique « déjà », « dejà », « déja »...)
La recherche utilise les opérateurs logiques les plus courants.

Exemples d’utilisation

  
Retourne les textes qui contiennent SOIT « jeune », SOIT « raccrochage », SOIT « jeune » ET « raccrochage ».
  
Retourne les textes qui contiennent « jeune » ET « raccrochage ».
  
Retourne les textes qui contiennent « jeune » mais présente en premier les textes qui contiennent aussi « raccrochage ».
  
Retourne les textes qui contiennent « raccrochage » mais PAS « college ».
  
Retourne les textes qui contiennent « jeune » ET « decrochage » ou bien « jeune » ET « delinquance » mais présente en premier les textes qui contiennent « jeune » ET « decrochage ».
  
Retourne les textes qui contiennent « decrochage », « decroche », « decrochere », « decrocheur », « decrocheurs ».... ( ne retournera rien : l’astérisque * doit être terminale : la recherche « *crochage » est infructueuse.)
  
Retourne les textes qui contiennent exactement la séquence de mots « raccrochage au lycee ».