La Bouture

Accueil > Banque d’expériences > Permanences d’accueil pour les jeunes décrocheurs et leur famille

Permanences d’accueil pour les jeunes décrocheurs et leur famille

vendredi 16 juin 2017

L’idée de départ

L’action est portée par La Bouture à Grenoble. À la création de l’association en 1996, les premiers militants ont eu besoin de comprendre le phénomène du décrochage afin de mieux y faire face.
Avec l’aide de CIO et de Missions locales, ils ont pour cela rencontré des jeunes sortis du système scolaire avant l’heure pour cerner les racines
de leur décrochage, par l’écoute de leur parcours personnel et de leur expérience scolaire.
Ces premiers entretiens ont inspiré les permanences d’accueil qui fonctionnent aujourd’hui. Elles permettent aux jeunes et aux familles d’être considérés dans l’épreuve que représente pour eux la rupture avec le système scolaire et de « poser les valises », conditions essentielles pour s’ouvrir à de nouvelles perspectives

Ce qui se passe

Les permanences s’adressent à un public de collégiens, de lycéens et de jeunes adultes en situation de décrochage, qu’ils soient scolarisés ou déscolarisés. Ils sont reçus par un professionnel de l’association pour un entretien d’une heure environ, du lundi au vendredi et sur rendez-vous.
Les entretiens sont conduits en deux temps. Le jeune est tout d’abord reçu seul. Une grille d’entretien permet de faire le point sur sa trajectoire et sa situation scolaires, ses réticences, attentes et ressources. Pour les jeunes encore scolarisés, l’entretien vise principalement une remobilisation et une (ré)explicitation des règles du jeu scolaire. Pour ceux qui ont déjà décroché
(parfois depuis longtemps), il s’agit de les aider à prendre du recul sur leur expérience, et à les convaincre qu’ils peuvent se réapproprier leur devenir. Dans tous les cas, une information précise leur est donnée sur leurs droits en matière de scolarité et de formation, et sur les dispositifs, structures et institutions auxquels ils peuvent faire appel. La seconde partie de l’entretien a lieu en présence des éventuels accompagnants. Elle permet de dédramatiser une situation toujours difficile à vivre entre adultes et jeune, voire faire une médiation entre eux.
La Bouture réalise 200 entretiens annuels, dont certains sont suivis par un accompagnement de 2 à 8 entrevues supplémentaires appelé « atelier de raccrochage ».
Un entretien à La Bouture constitue la première étape pour entrer au Clept (Collège-Lycée élitaire pour tous). Ce temps est l’occasion d’estimer les motivations du jeune à reprendre une scolarité, éventuellement d’envisager avec lui et ses accompagnants les conditions à réunir pour y parvenir.

Effets et limites de l’action

  • Parce qu’elles sont positionnées à la fois en dehors et entre les institutions (Éducation nationale, Missions locales, PJJ, etc.), les permanences d’accueil représentent un espace neutre de parole et d’écoute. Elles contribuent ainsi à réhabiliter le paysage institutionnel aux yeux de jeunes marqués et rendus défiants par leur vécu scolaire ou leur parcours d’insertion.
  • Ces rencontres ne débouchent pas toutes sur un raccrochage, ou du moins pas sur un raccrochage immédiat. Certains jeunes reviennent parfois plusieurs mois ou années après.
  • Les permanences étant ouvertes à tous, les problématiques des jeunes accueillis peuvent déborder les questions de scolarité et de formation. Ceci met à l’épreuve les compétences des professionnels qui doivent veiller à rester centrés sur leurs savoirs faire, et à tisser des relais avec d’autres structures (prévention spécialisée, protection de l’enfance et des jeunes majeurs, accueil des primo-arrivants, etc.).
  • L’action nécessite des professionnels formés et expérimentés. Pour autant, et bien qu’elle ait vingt ans d’existence, son économie est fragile.
  • L’ancienneté de l’action et l’analyse des entretiens conduits au fil des années apportent des informations sur l’évolution du phénomène du décrochage et des conditions de raccrochage. Ces informations sont ré-investies dans des actions de formation en direction de professionnels.

Contact

Vincent Costes, Directeur Adjoint Responsable Accueil Jeunes et Familles
04 76 17 09 46
contact (arobase) labouture.org

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Saisir un ou des mots dans le champ ci-dessus pour effectuer une recherche en texte libre.

ET: ajoutez des critères supplémentaires sur les types de contenus pour affiner vos résultats ...

ET: affiner en choisissant une thématique ...

ET: un mot-clé spécifique.

Tous ces choix sont optionnels, vous pouvez bien sûr ne saisir qu'un mot, voire seulement un type de contenu.

Fonctionnement du moteur de recherche de ce site

La casse (minuscule/majuscule) des mots recherchés est indifférente.
Les accents ne sont pas pris en compte (« déjà » ou « deja », retourneront à l’identique « déjà », « dejà », « déja »...)
La recherche utilise les opérateurs logiques les plus courants.

Exemples d’utilisation

  
Retourne les textes qui contiennent SOIT « jeune », SOIT « raccrochage », SOIT « jeune » ET « raccrochage ».
  
Retourne les textes qui contiennent « jeune » ET « raccrochage ».
  
Retourne les textes qui contiennent « jeune » mais présente en premier les textes qui contiennent aussi « raccrochage ».
  
Retourne les textes qui contiennent « raccrochage » mais PAS « college ».
  
Retourne les textes qui contiennent « jeune » ET « decrochage » ou bien « jeune » ET « delinquance » mais présente en premier les textes qui contiennent « jeune » ET « decrochage ».
  
Retourne les textes qui contiennent « decrochage », « decroche », « decrochere », « decrocheur », « decrocheurs ».... ( ne retournera rien : l’astérisque * doit être terminale : la recherche « *crochage » est infructueuse.)
  
Retourne les textes qui contiennent exactement la séquence de mots « raccrochage au lycee ».