Témoignages

ClémentB – 1 an de décrochage – 8 mois au CLEPT

(...) Je vous écris ces lignes presque six mois après avoir intégré le Clept en espérant pouvoir partager ce qui a été pour moi une des plus grandes réussites de ma vie. (...)

Je sais la difficulté d’être inscrit dans un modèle scolaire qui ne convient pas, je sais la difficulté qu’est la décision de claquer la porte de l’école sans savoir vraiment où l’on va, je sais aussi la difficulté de ne pas pouvoir plus y rester pour un tas de raisons propres à chacun. Je sais alors la difficulté d’affronter les regards, les jugements, les avis évidemment construits mais sourds qui pousseront à faire marche arrière, je sais la difficulté de faire confiance et de supporter ceux qui ne comprennent pas le monde dans lequel nous sommes, mais qui essayent quand même de nous guider. Je sais aussi alors votre envie inlassable de trouver votre issue, votre bonheur, car au fond il n’y a que ça qui compte. Je sais que la question de rejoindre le Clept sera difficile. Je crois que si vous le faites, rien ne sera automatique, rien ne sera facile comme dans tout ce que vous pourrez entreprendre. Et je crois qu’au Clept vous pourrez trouver ce que vous cherchez mais que vous n’identifiez pas forcément,à force d’envie, d’espoir, de confiance et de temps. Ce que je peux vous assurer en outre, c’est que vous ne pouvez pas imaginer ce qui vous y attend, car le Clept n’attend que vous.

Je ne pourrais pas clore cette lettre sans parler de mes professeurs du Clept.

L’idée géniale de n’avoir que des gens volontaires pour y enseigner en fait sans aucun doute un des établissements les plus merveilleux. Lorsque je suis arrivé, et même en étant fâché avec l’école dans sa globalité, chacun a pris le temps de m’écouter, de comprendre ce que j’avais à dire, pour m’aider. Et chacun m’a encouragé à réaliser ce qui me motivait, peu importe si mon objectif avait été de devenir boulanger, maçon, d’intégrer Sciences Po, l’ENA, d’entrer dans le monde du travail après le Bac, ou de ne pas le passer pour entrevoir d’autres perspectives. Nombreux ont été les temps d’écoute, d’accompagnement et les heures passées alors que non inscrites sur les emplois du temps, et je suis pour tout cela extrêmement reconnaissant envers chacun d’eux.(...)Je dis un grand merci à mes professeurs du Clept pour leur œuvre et leur travail en espérant pouvoir rester en contact avec eux.

J’espère enfin que le Clept perdurera et continuera de réaliser ce merveilleux travail.